Conférences Débats

La vie surprenante de votre voisin

Le Voyage comme bilan de compétences

L’Ecriture : source de bien-être et de mémoire

« On m’a un jour demandé si après toutes les biographies réalisées je pouvais « classer » les personnes en « catégories ». Je n’ai pas pu répondre tout de suite. J’ai pris le temps de réfléchir et de me prêter à l’exercice…
Finalement, le lendemain, ma réponse a été : « non, je ne peux pas ».
Mon métier d’écrivaine de vies ne fait que confirmer ce que nous pressentons tous déjà :
nous sommes tous uniques et, en même temps, nous nous ressemblons tant…
Je ne sais pas si vous avez déjà connu cette sensation. Fugace mais intense. A un moment précis. Pour moi, il s’agissait d’une pause, assise, dans un lieu public très fréquenté. Tout d’un coup, une immense poussée d’amour fraternel m’a envahie, avec la troublante sensation que chaque passant, homme ou femme, était seulement une « variante » de tous les autres, moi comprise. Variante de par son sexe, son lieu de naissance, de par un choix différent mais à un même carrefour de vie : « J’aurais aussi pu… » et lui/elle l’a fait, d’où un chemin différent qui aurait pu être le mien… Un peu comme la collection des livres dont on est le héros et ce choix jouissif à la fin de chaque chapitre…
Comme si, finalement, nous n’étions qu’un…
J’ai bien conscience que ce genre de discours n’a rien d’original !
Et en même temps, quelle bouffée d’oxygène et d’espoir !
Cette étrange sensation, je la retrouve dans chaque portrait écrit que je suis amenée à réaliser : des liens innombrables se tissent entre toutes ces histoires de vies.
Tous différents et tous unis… »
Elodie Paul

Laisser un commentaire