Evènements de territoire

Exemple : Hommage à un village du Luberon

A Saignon, au capitaine fantôme
Navire en plein élan
Sur la crête d’une vague fossile
Figé dans son mouvement
Par quelque force invisible
De sa proue téméraire
Il défie du ciel bleu la mer
Et de sa force de caractère
Jaillissent des fontaines d’eau claire
Fontaines qui font taire du ciel la colère
Alors des pierres on entend le silence
Les portes chargées de secrets et de clés
Le vent qui susurre et qui parfois y pense
Se demande souvent de quel côté porter
Avec pour voiles l’Histoire et pour mât son clocher
Il fraye son chemin sous l’écume des cerisiers
Tandis qu’entre les oursins lavandins
Chantent les insectes aiguisés
Château d’eau en suspens
Ou navire enchanté
Lorsque du haut d’un rocher
Il évoque l’océan
Alors peut-être est-ce là qu’il nous livre, muet
Comme un regret salé
Le plus profond de ses secrets…

Évènement culturel
lancement d’un cinéma de plein air

A celles et ceux qui aimaient retrouver François Morenas à Regain
Il se passe à Saignon quelque chose d’extraordinaire :
Une petite équipe de personnes ose relever le défi de l’immortalité.
François Morenas n’est plus là en chair et en os. Regain a été vendu.
Et alors ?
Est-ce que François Morenas aurait souhaité
que toutes les lumières s’éteignent avec lui ?
Non.
Il était de ceux qui transmettent. Il était homme de transmission d’une passion.
Passion qu’il souhaitait voir lui survivre.
Sinon, quel sens donner à tout ce que lui a donné de son vivant ?
Il a redonné vie à des étoiles du cinéma d’antan que trop oublient
sous les feux des projections commerciales à grands effets spéciaux
des salles multiplexes.
Face au supermarché du cinéma et à sa grande distribution,
venir s’asseoir au théâtre de verdure de Saignon devient un acte citoyen et militant.
A la mémoire de ces femmes et de ces hommes qui entretiennent nos racines
pour que l’arbre de demain ne tombe pas un jour,
chargé de fruits parfois trop lourds à porter.
Alors faites un seul pain du passé et du présent sans tant craindre le changement…
Emportez vos souvenirs sucrés avec vous mais chassez le sel des regrets…
Suivez la guirlande de loupiotes colorées depuis la Mairie jusque derrière l’église…
Posez-vous dans ce décor rempli de simplicité et d’humanité…
Et surtout, osez goûter ces instants d’éternité sous la voûte du ciel étoilé de l’été…
Vous verrez, ça fait sourire notre cœur, celui de François continue aussi de chanter et…
N’oubliez pas que
« le regain » est l’herbe qui repousse dans les prés après une première coupe…

Opération : redonner vie aux cimetières. Hommage à l’association Cimetières de Montpellier

Cimetières,
Forêts de pierre à la cime de la Terre
pendant des siècles et des siècles
sous le murmure des arrosoirs
colliers de perles fines posés sur vos robes du soir.

Cimetières,
Villes de bon voisinage lissées par le silence
les portes ne sont pas numérotées
ils savent où aller
par les chemins et les venelles
la danse polie de leurs pas sur le gravier.

La mémoire est sur le quai
L’eau se ride sur les visages du souvenir colorisés par le bouquet
Sur le rivage, votre silence en dit long
donne envie d’écrire un son.

Laisser un commentaire