Souvenirs de Résidences

Maine et Loire (49)- Février 2019
Alpes Maritimes (06) – Décembre 2018

Tarn (81) – Novembre 2018

Réalmont


Les arbres noirs, plantés dans l’encrier des champs verts
Le vent tourne en sculptant le mont, potier du ciel, la tête me tourne
Le paysage est complet, horizons et verticalités tendus vers l’éternité

Aveyron (12) – Septembre 2018

Saint-Félix


Les vaches bicolores me suivent d’un seul corps, oreilles et pattes s’alignent
Je chante pour elles, nos yeux ne se quittent pas, nos destins se croisent
De peau et de lait, de chair et d’os

Haute-Garonne (31) – Décembre 2017
Arrivée à la gare de Toulouse, Chronos avait décidé que notre rencontre devait avoir lieu dans le hall des départs : et quel meilleur lieu pour commencer un ouvrage d’art et de patience ! Il était là, bien campé sur son fauteuil de compétition jaune vif. J’ai vu les petits soleil au coin de ses yeux, et ses grandes mains auréolées de rayons argentés. Ni une ni deux, avec une agilité défiant l’espace et le temps, il nous conduisait déjà au volant de son bolide et nous nous mettions d’accord sur le non-usage du terme « lâcher prise » et sur le fait que dimanche était un jour comme les autres.

Moselle (57)- septembre 2017

Metz


Après le verdoyant défilement derrière la vitre du train, me voilà devant la gare élue la plus belle de France et je contemple les pierres de taille rouge sombre et jaune flambé qui pointent vers le ciel leurs ardoises en écailles. Metz…
Les noms des rues et des lieux racontent une histoire de résistance acharnée, de guerre et de paix… Une histoire de volonté de vivre…

Alpes Maritimes (06) – août 2017

Nice


Après quelques caprices de train, me voilà enfin arrivée en lisière de la Baie des Anges. A la moiteur et torpeur ambiantes répondent nonchalamment les flamboyants bougainvillées et les timides persiennes. A chaque détour de ruelle, tels les replis d’une robe ancienne, les sommets montagneux, toujours plus hauts que les immeubles, semblent raconter l’histoire de leurs prolongements sous-marins, à la fois si proches, et pourtant si lointains…

Ain (01) – Mai 2017

Au bord du lac


Les montagnes se sont agrandies, les arbres se sont allongés, la distance entre la terre et le ciel s’est amenuisée et, après avoir longé un lac irisé de cygnes, le train a finalement arrêté sa course. Là, un comité d’accueil en chœur m’attendait : le ciel bleu, le Mont Blanc, une semeuse de sourires et un athlète aux yeux mi-clos…

Gard (30) – Octobre 2016

La Cèze


Mis à part les arbouses, je n’ai pas l’impression d’être en automne ici. Plutôt dans un espace-temps qui assemblerait toutes nos saisons réunies, comme la chatte multicolore en ronde autour d’elle-même : un peu du parfum printanier, un peu de vermeil estival, d’éclat de neige… Il fait bon. « Et c’est le bon moment ». Nous sommes prêtes : le fruit de l’esprit a mûri. Il attend, suspendu à sa branche aux doigts feuillus, arquée par la rotondité de la plénitude. Les mots sont prêts à être cueillis et à s’embarquer sur le bateau blanc de l’écriture.

Dordogne (24) – Novembre 2014

Confrérie du dindon


Le paysage défile, la proue du navire d’Angoulême, et puis du vert, encore du vert : retour vers le Périgord. Parvenues à Varaignes, nous contournons un énorme dindon : « Nous habitons la capitale du dindon : dix à douze mille personnes viennent voir leur procession le 11 novembre… ». Je me concentre sur cette vision insolite : au lieu d’un troupeau de brebis dévalant la rue principale, des dindons dodelinant tel un édredon frangé de pompons rouges…

Les commentaires sont fermés.