Tableau de bord

photo de couverture du livre tableau de bord

Résumé

« Tableau de bord » est une rencontre :
celle d’un ingénieur, d’une serveuse et d’un poète.
De leur rencontre naissent des visions du travail en entreprise, des réflexions sur les changements de vie… S’agit-il de trouver un bon travail pour gagner sa vie ? ou un travail qui plaît pour la vivre ?
Vaut-il mieux courir après une augmentation de salaire ? ou choisir de diminuer ses besoins ? Des questions d’actualité quand rester dans la même entreprise toute sa vie devient utopique. Et c’est peut-être tant mieux. Car changer de travail est l’occasion de se poser la question : « Qu’est-ce que je veux vraiment faire ? ». N’est-ce pas redonner du sens à notre quotidien et à une activité qui occupe souvent la plus grande partie de notre temps ?

Extrait

L’infusion de menthe glacée

D’abord il y a le bouquet qui arrive avec son vert des champs, son parfum oriental, couronné de vos têtes et collerettes qui dodelinent avec insouciance.
J’y plonge mon nez avant de les couper. Chacune se pose alors, obéissante, les yeux verts grands ouverts au fond de son petit écrin de verre transparent..
Puis vient le baptême : l’eau bouillante qui vous surprend. Vous vous ouvrez alors dans un soupir d’extase, libérant votre plus belle lumière couleur d’émeraude.
Puis vient le froid subit du frigo qui vous fige dans votre plus belle pause. Danseuses endormies…

Lorsque la fin du menu arrive, que le client est suspendu au-dessus de son plein, c’est là que je vous sors avec délicatesse de votre frigide demeure. Vous êtes émues et le verre se trouble, poli par votre pudeur au sortir du sommeil. Être découvertes, ouvertes, offertes.
Surprise du client. Moment intime de votre rencontre.
Quelques gorgées de l’eau qui a saisi votre essence…

Et vient le dernier geste, celui que j’exècre : vous prendre entre mes doigts, molles et épuisées, inertes, pour vous jeter à la poubelle…
Mais je sais. Je sais qu’il ne s’agit que d’une enveloppe vide.
Et ce craquant, ce parfum, cette fraîcheur de vos têtes se balançant fièrement au sommet du bouquet, cette essence est toujours là. Quelque part. Flottant toutes voiles dehors sur le bateau de l’Univers.

Témoignage

témoignage
Ce qu’écrit Élodie résonne en moi. Et ça ne raisonne pas, au contraire, ça m’empêche de déraisonner… D’abord pathétique, douloureux, puis poétique, toujours sensible, son texte cherche la vie dans ce qu’elle a de plus simple, la désirant parfois de façon presque compulsive, et la traquant là où on s’y attend le moins. La forme en est variable, coups de gueule, dialogues, interviews, vers libres, simple prose et prose simple. Tantôt légère, tantôt profonde, elle est toujours pleine de sens et nous tient en haleine.
Merci de m’avoir emmené en me faisant découvrir un autre moi-même. merci de m’avoir ouvert des fenêtres sur d’autres horizons, d’autres points de vue, d’autres priorités.
Le dimanche 14 janvier à 6h20 – F. Prunet

Laisser un commentaire